Mortelle sultane

Mortelle sultane12 janvier 2015. Le lendemain de la manifestation « Charlie », Sihem, une jeune célibataire en difficulté, issue des cités du 93, entame une longue cavale. Accompagnée par deux improbables complices, Diane et Laurence, elle revisite durant cette fuite les dernières heures précédant le forfait dont elle est complice.
Une semaine plus tôt, le capitaine Belkacem, sous la protection paternelle de son vieil ami Francis Duval, se remet doucement en selle à la brigade financière où il vient d’être affecté. Aux dires d’un de ses indics, un braquage tout en douceur est prévu prochainement dans un magasin de luxe. Une course-poursuite s’amorce, dans un Paris pétrifié par les attentats du mois de janvier.

Né dans le Finistère, Marek Corbel travaille, dans le civil, comme juriste pour le ministère de l’Éducation Nationale, Paris. Il évolue entre le roman noir à coloration politico-historique, et le polar régional, plus classique. Ses influences en matière d’écriture sont diverses puisqu’elles proviennent aussi bien de « Un Pays à l’aube » ( Dennis Lehane) que des auteurs du néo-polar français.

Mortelle sultane, Novella noire, Collection Noir de suiTe, ISBN 978-2-36907-043-6, 13×21, 144 pages, 8 €

Revue de presse :

Gilles Vidal a lu Mortelle sultane (Chroniques noires)

Noir de suiTe est une collection inaugurée et dirigée par Bernard Vitiello. Elle accueille de courts romans – ou novellas – écrits pour chaque aventure par des auteurs différents (Laurence Biberfeld, Manon Torielli, Patrick Eris…). Et, à la manière de la collection « Le Poulpe » (dans laquelle j’ai eu l’honneur d’apporter ma pierre il y a un bon bout de temps), elle possède un « cahier des charges », une « bible », à savoir des personnages récurrents : notamment trois flics, Francis Duval, Yann Monteil et Roberto Bresciannini. Et un même fond d’intrigues criminelles. Dans ce nouvel « épisode », nous nous retrouvons en janvier 2015, le lendemain de la grouillante manifestation de soutien à Charlie Hebdo, après les attentats qui ont ensanglanté Paris. Passé sous silence par les médias, trop préoccupés par la tragédie nationale, le casse d’une bijouterie de luxe a eu lieu, effectué par trois femmes, Sihem, issue des banlieues désespérantes, Laurence et Diane. Leur coup réussi, elles s’apprêtent à se carapater via les airs et prennent donc la direction de Roissy-Charles-de-Gaulle. Leur destination ? Le Sud de la France, ou bien carrément Dubaï. Parallèlement, les flics ne demeurent pas inactifs. Notamment le lieutenant Belkacem, qui a été prévenu du casse une semaine auparavant… C’est donc parti pour une course-poursuite des plus classiques. En utilisant une petite navigation dans le temps, à force flash-backs, l’auteur déroule son aventure d’une écriture souple et agréable.

Également disponible en numérique chez SKA éditeur au prix de 2,99 € ICI

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s