Retour à Akasaka

On retrouve Max Obione dans ses « œuvres » usant de toute sa palette stylistique où la noirceur le dispute à l’humour. Noirceur tempérée parfois et humour noir comme il se doit. Grâce à l’éclectisme des sujets et des époques dans lesquelles les personnages évoluent, ces pages ne ronronnent pas, chaque texte apporte une surprise,…

Chroniques d’Elles

Des instantanés de vies féminines exposés avec le brio d’une artiste du court-lettrage… Les yeux fermés, elle l’approche de sa bouche, pose ce petit morceau de fraise, à peine, sur ses lèvres. Le pose seulement. Elle lèche doucement la chair grenue de la fraise, les doigts frais qui la tiennent. Doucement. Tout doucement… la fraise……